Dirigeant Entreprises
Dirigeant Entreprises
somdiaa Retour

Somdiaa

Date de création : 1970

Activités : Agro-alimentaire

Effectif : 15 000

Site web : www.somdiaa.com

Siège social : 39 Rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris

SOMDIAA, l’agro-alimentaire en Afrique pour l’Afrique

Le groupe SOMDIAA opère en Afrique et dans l’Océan Indien au travers de ses 9 filiales : la SOSUCAM et la SGMC au Cameroun, la SARIS au Congo, la SMAG et la SUCAF au Gabon, la SUCAF Centrafrique, la SUCAF Côte d’Ivoire, la CST au Tchad et la COGEDAL à La Réunion.

SOMDIAA, qui bénéficie de plus de 40 ans d’expertise et de savoir-faire dans le secteur agroalimentaire en Afrique (CEMAC et UEMOA), organise ses activités autour de trois savoir-faire principaux : l’agriculture (culture de la canne à sucre), la transformation (de la canne à sucre en sucre raffiné, du blé en farine) et l’élevage (de la production d’aliments aux poussins d’un jour).

Le Groupe SOMDIAA, mène des projets de recherche et de développement qui lui permettent d’améliorer constamment ses performances, qu’elles soient agricoles ou industrielles. A ce titre, elle a notamment développé des techniques de sélection de variétés adaptées aux contextes dans lesquels ses filiales évoluent. .

La spécificité du Groupe SOMDIAA est de commercialiser les denrées qu’elle produit exclusivement sur les marchés africains où ses filiales sont présentes. Ce modèle contribue à renforcer l’indépendance alimentaire des pays dans lesquels SOMDIAA est implantée.
Bénéficiant d’une place de choix sur un marché intégré, la CEMAC, SOMDIAA crée en 2008, « Princesse Tatie », la première marque de sucre grand public panafricaine.

En 2011, le Groupe SOMDIAA a réalisé un chiffre d’affaires de près de 420 millions d’euros (+40% par rapport à 2010), produit près de 340 000 tonnes de sucre et plus de 150 000 tonnes de farine.

Historique

L’histoire du groupe SOMDIAA remonte à 1947 lorsque Jean Vilgrain, alors à la tête des Grands Moulins de Paris, achète une première concession au Congo, près de la ville de Kayes, pour y construire une sucrerie (canne à sucre), une minoterie et une huilerie (arachide).

De 1947 à 1970, Jean Vilgrain développe son entreprise en créant de nouvelles sucreries et minoteries en Afrique : au Cameroun, au Gabon, en Côte d’Ivoire, au Tchad et au Burkina Faso. En 1970, le groupe SOMDIAA est officiellement fondé et noue des partenariats avec les Etats et des investisseurs privés pour élargir son champ d’expertise. Outre les sucreries et les minoteries, le groupe se lance, entre autres, dans l’alimentation animale, l’élevage et les produits industriels. Jean-Louis Vilgrain, fils de Jean Vilgrain, lui succède à la tête de la société et, en 1991, SOMDIAA devient actionnaire majoritaire de l’ancienne sucrerie au Congo suite au processus de privatisation, devenant la SARIS Congo. En 1995, Alexandre Vilgrain devient le PDG de SOMDIAA.

Il poursuit l’expansion du groupe et en 2011, SOMDIAA devient le groupe sucrier intégré le plus important d’Afrique francophone à la faveur d’une fusion avec le groupe Castel et de l’intégration de trois nouvelles sucreries (SUCAF) en Centrafrique, en Côte d’Ivoire et au Gabon.

Actualités de Somdiaa

27/05/2015 : Somdiaa fait son entrée au Togo

Alexandre Vilgrain

Pésident directeur général de Somdiaa.

Alexandre Vilgrain, né le 10 avril 1956, est le président directeur général de Somdiaa.

Lire la suite-›